Auteur: 
Chloé Sprumont, art visuel 3.E1Z


Discours: 

Mes biens chers enfants,
Qu’elle est Belle cette foule colorée, Lumineuse, Rayonnante! Porteuse d’espoirs et de vie!
C’est un PLAISIR de vous retrouver petits et grands si nombreux et souriants. J’ai bien failli être en retard. En effet, je suis resté un moment à la gare de Côme en compagnie de demandeurs d’asile, ils avaient bien besoin de mon aide! Pour entrer en Helvétie, certains groupuscules d’extrême droite ont plus de facilités qu’une simple famille du proche Orient. Espérons que la Suisse prenne exemple sur vous ! Et que chacun accueille les étrangers avec allégresse.
Meine lieben Kinder, es ist mir eine riesige Freude euch alle strahlend und mit leuchtenden Augen trotz der Kälte und der Nacht wiederzusehen. Es ist wunderbar, so viele ganz unterschiedliche Menschen zu treffen, ältere und jüngere, größere und kleinere. Freiburg strahlt heute so hell wie noch nie. Ich danke euch für euren überaus herzlichen Empfang.
Avez-vous remarqué, mes chers, que mon balcon ainsi que le portail sud ont été totalement rénovés ? Merci à toutes les personnes qui prennent soin de ma belle cathédrale ! Et Merci à vous d’être à nouveau là pour m’écouter ! Merci ! Ooh je sais… je radote un peu et c’est normal vu mon grand âge ! Aujourd’hui nous sommes tous ici, mais qui peut affirmer que ce sera le cas demain ? Nous consommons trop, beaucoup trop, comme si nous avions trois planètes. Mes chers enfants, prenez garde ! Nous n’en avons qu’une seule. Chacun doit en prendre soin et il n’est pas nécessaire de voler sans cesse aux quatre coins du monde pour découvrir toutes les richesses de notre belle planète.
Auf dem Weg aus meiner Heimat, der Türkei, bis hierher nach Freiburg habe ich tausende Kinder kennengelernt, die alles verlassen mussten. Auch diese Kinder haben Hoffnung, auch diese Kinder träumen. Sie träumen von Freiheit, von Glück und von Frieden. Diese Kinder sind genau wie ihr. Trotz der äusseren Unterschiede bleiben Kinder im Grunde immer Kinder. Ich hoffe, ihr seid euch alle bewusst, dass ihr in einem wunderschönen und friedlichen Land lebt, das euch alle Möglichkeiten eröffnet.
Euer sonst so todernster Bundespräsident hat es auf den Punkt gebracht: „Rire c’est pon pour la zanté!“ Dem kann ich nur zustimmen. Vergesst nie zu lachen. Rire et sourire sont les vitamines de l’âme et de l’esprit. Natürlich solltet ihr brav sein, aber das heißt nicht, dass ihr nie lachen dürft und das haben leider zu viele Erwachsene vergessen.
Oui, mes chers amis, écoutons notre bon vieux Johann, Rions !
Rire, c’est vivre ! C’est être relié à nos émotions, voilà ce qui manque à notre société dirigée par une économie sans âme. E-co-no-mies ! Voici le maître-mot de nos chères autorités politiques ! Riches de centaines de millions de bénéfices, elles économisent en prévision des jours sombres. E-CO-NO-MIE ! Et si le maître-mot était ECO-LO-GIE ? Au diable les routes et les ronds-points ! Investissons dans l’éducation, la culture, l’Art de vivre ! Et n’attendons pas 25 ans pour rendre un fumeux hommage à nos grands artistes !
In Estavayer fand dieses Jahr das eidgenössische Schwingfest statt. Ihr Freiburger habt den Beweis geliefert, dass es auch bei den Welschen nicht immer heisst: « toujours rigol,chamé travailler » sondern auch « beaucoup rigol, très bien travailler ». Ich muss euch aber doch an etwas Wichtiges erinnern: Im Gegensatz zum eidgenö- ssischen Schwingfest dürfen in der Politik auch die Frauen am Wettbewerb teilnehmen, vielleicht hat das Freiburger Bündnis das dieses Mal vergessen...?
Sous le règne de la peur, notre planète a bien triste mine. A la barbarie, à la haine, à la terreur, il faut répondre par l’amour, l’ouverture et le partage. Je comprends que certains aient peur mais comme le dit mon bon ami Maître Yoda : « la peur mène à la colère, la colère mène à la haine et la haine mène à la souffrance ». N’ayez pas peur de vous ouvrir à l’autre et d’aller à sa rencontre.
Mes chers écoliers, vous avez la chance d’avoir un enseignement de qualité, il paraît que vous faites partie des meilleurs élèves de Romandie, je vous en félicite ! Continuez sur cette voie ! Gardez un esprit vif et ouvert, soyez créatifs et inventifs, n’imposez pas de limite à votre imagination, laissez-la pleinement s’exprimer ! Explorez tous les chemins de la créativité avec sensibilité et intelligence. Mes chers enfants, ouvrez grands les yeux, émerveillez-vous de notre belle nature ! Exigez le monde ou rien !
Jetzt wird es aber langsam Zeit. Ich muss mit Babalou und meinen Schmutzlis weiterziehen, denn viele anderen Kinder warten auf uns. Ich bitte euch, meine lieben Kinder, das Lachen nicht zu vergessen, das Leben zu genießen, die weite Welt da draußen zu entdecken. Euch gehört die Welt und nichts weniger! Auf baldiges Wiedersehen, meine lieben Kinder !
Mes chers enfants, il est déjà temps de vous quitter, mais soyez sans crainte ! Je veillerai sur vous tous les jours de l’année et nous nous retrouverons l’an prochain ! Au revoir enfants chéris de mon cœur.