Auteur: 
BENOÎT GARBINATO

Commentaires de Louis Dietrich: 

Une farandole fantastique entraîne les personnages dans l'ivresse ... de la fête. Une lune surréaliste s'interpose entre la Tour et le spectateur, comme vue depuis l'espace. A moins que la rosace ait glissé du porche au ciel, devenant l'astre des nuits. Bref, un air de folie qui a beaucoup de charme.