Auteur: 
BAPTISTE OBERSON, élève de 2 H

Commentaires de Louis Dietrich: 

Les deux personnages, courbés par l'effort, affrontent une terrible tempête pour rejoindre les enfants de Fribourg. C'est le souvenir de l'ouragan sans précédent qui a sévi à Noël 1999 dans notre pays, peu habitué à de tels cataclysmes. Nommé "Lothar" par les météorologues, il a détruit des forêts entières, et jusque dans nos paysages proches de la ville, les arbres cassés à mi-hauteur ou déracinés par lignées entières exprimaient cette désolation. L'an 2000 fut heureusement plus calme, mais le souvenir de 1999 restera longtemps dans les mémoires.

Une idée comparable avait déjà été exprimée en 1965, dans un dessin de Claude Gogniat, que PS reproduit en sa page 55: l'analogie est assez frappante.