Auteur: 
Dessin : ER 1949 (Eugène Reichlen 1949) / Poème : P. Glardon, rhét. (Pierre Glardon, élève de 6e littéraire)

Commentaires de Louis Dietrich: 

La restauration de la Cathédrale va bon train. En particulier, la rosace a retrouvé sa splendeur d’antan et la terrasse, son parement d’origine. Mgr Hubert Savoy, ancien Recteur du Collège, Prévôt de la Cathédrale, autorise la montée de Saint Nicolas et de Père Fouettard au-dessus du porche. De ce décor enfin digne de  la Fête, le Patron de Fribourg s’adressera désormais à ses ouailles. Le cérémonial populaire préparé par les collégiens a enfin trouvé, pour sa quarante-quatrième célébration, son vrai cadre. C’est un grand événement, et la date de 1949 mérite de rester gravée dans les esprits. Le magnifique dessin de la carte y aidera.

Il est intéressant de rappeler ici le dessin réalisé par ER en 1917 pour la publication déjà signalée et intitulée, « Ma Légende - Souvenir de la Foire de Saint-Nicolas ». A part l’adjonction de Père Fouettard, dictée par la réalité de 1949, on constate que, dès ses premières interventions dans ce thème, l’artiste avait rêvé le cadre idéal qui entre cette année-là - et pour toujours -dans la réalité. Les angelots ont changé de style, l’académisme ayant cédé la place aux simples costumes des trois enfants glaneurs. L’âne reste pour le décor: en réalité, il n’aurait jamais pu monter les tortueux escaliers de la Tour. Il attend dans la rue, où les enfants profitent de lui faire fête.