Auteur: 
Cristhal Fagundes, 2C2, Collège St-Michel


La journée fut très agréable, avec une température de 8 degrès, ce qui a favorisé les rencontres, ciel couvert.

Pas de neige malheureusement cette année, mais pas de pluie non plus heureusement !

Discours: 

 

Mes bien chers enfants,

Etes-vous tous bien là ?   Du haut de mon âne j’ai essayé de reconnaître chacun d’entre vous. Quelle joie de revoir vos visages émerveillés, vos bras tendus dans l’espoir d’attraper un biscôme. De voir les enfants juchés sur les épaules de leurs parents ; quel bonheur d’être ici ! Avec vous !

Savez-vous que je suis arrivé hier complètement incognito et j’ai passé avec mes pères fouettards une nuit au NeighborHub ! Dans cette maison du futur nous avons compris l’importance des énergies renouvelables, l’optimisation des ressources de notre belle planète. Vivre avec moins peut sembler parfois inimaginable et pourtant il est urgent de relever ce challenge. Même mon ami François le dit ; d’ailleurs il est temps qu’il troque sa papamobile contre un âne. François : Babalou est là pour toi !

Meine lieben Kinder,

Welch eine Freude so hertzlich in dieser wunderbaren Stadt begrüsst zu werden ! Sogar mein guter Freund von Dominoplatz ist extra von Brasilien hierhergekommen, um mich mit offenen Armen zu empfangen. Es freut mich sehr, dass ihr eure Freunde in Nova Friburgo nicht vergessen habt. Wie ich gehört habe, habt ihr das 200-Jahre Jubiläum mit caïpirinha und nicht nur mit Gifferstee begossen !

Eh oui, nos ancêtres ont été accueillis au Brésil. Ils étaient parmi les premiers « réfugiés climatiques » ! Engageons-nous tous à l’accueil des réfugiés. D’ailleurs nos autorités pourraient faire un beau geste : permettre à l’Aquarius de voguer sous pavillon suisse.

Auf meinem Weg hierher bin ich durch viele Länder gereist, die vom Populismus geprägt sind.  Ich bin aber stolz, dass ihr, Freiburger nicht von dieser Sorte seid. Ihr geht vielleicht ins Popu, aber deswegen seid ihr noch lange keine Populisten, denn sonst könnte ich ja gar nicht hierherkommen ; ich komme selber aus dem Ausland und zwar auf Myra in der heutigen Türkei.

Heureusement les portes de la Suisse s’ouvrent toujours facilement pour moi, et je suis fier que nos clubs sportifs valorisent nos  « Segundos ». Croyez-vous que sans nos aigles bicéphales nous aurions  eu de si bons résultats en Russie ?

Auch Gotteron und Fribourg Olympic profitieren von diesen Talenten - eine Bereicherung, die man anerkennen muss. JA ! kulturelle « Vielfalt » ist eine Chance für die Gesellschaft.

A Fribourg, grâce a la « Settimana della Svizzera italiana » et grâce à l’université, vous avez la chance d’entendre souvent cette magnifique langue qu’est l’italien. J’adresse donc un message particulier à tous les étudiants tessinois : « un saluto dal fondo del cuore a tutti miei cari amici  italofoni ! »

Mes chers petits écoliers, je vous félicite pour votre persévérance. De très très bon matin vous voilà déjà sur le chemin de l’école avec vos petits triangles fluorescents, bravant le froid et la fatigue. Rappelez-vous, l’école est une chance, le lieu de mille et une découvertes ; soyez curieux et créatifs, apprenez, questionnez, et n’hésitez surtout pas à bousculer les habitudes de vos professeurs… eux aussi ont besoin de relever des défis.

Ihr seid die Zukunt unserer Welt ; es liegt auch an euch, sie zu verbessern, denn es gibt viele Gelegenheiten, gutes zu tun.

Erinnert euch daran : ein kleiner Schritt für dich kann ein grosser Schritt fur die Menschheit sein.

Les expériences, les voyages forment la jeunesse. Même notre vieille Landwehr a pris la route des Indes à la recherche de nouvelles sensations. Je me réjouis d’entendre leur nouveau répertoire. Leur mythique soirée choucroute va certainement devenir une mystique soirée curry.

Notre gentil oncle Picsou,que dis-je ?…oh pardon notre grand argentier Georges, a aussi fait le voyage en Inde. Pensait-il délocaliser là-bas le fameux centre cantonal d’archivage ?

Ich habe gehört, dass er, seit seiner Indien Reise, sogar besser Hindi als Deutsch sprechen soll.

Ah ! Certains de nos politiciens mériteraient bien… de rencontrer mes pères fouettards. Accepter l’extension des heures d’ouvertures des commerces le samedi jusqu’à 17 heures ! Voyons mes braves ! - est-ce bien raisonnable ? Avez-vous vraiment pensé aux familles ?

Les inégalités se creusent. Les assurances maladie vous mangent la laine sur le dos. Et la température augmente... Peut-être que l’an prochain nous nous retrouverons tous, tout nus.

Ich hätte gerne mit meiner lieben Leuthard über diese Probleme gesprochen, bevor sie uns verlässt. Ich habe Ihr nach ihrer Nummer gefragt aber, 079 hät sie gseit,…du weisch immer no nüt hät sie gseit. Ja, genau so wie Lo et Leduc hät sie gseit !

Meine lieben Freiburger, leider muss ich schon von Euch Abschied nehmen.

Die Schmutzlis, Babalou und ich, wir haben noch einen langen weg vor uns. Es gibt noch andere Leute, die auf mich warten.

Aber habt keine Ansgt…Ich komme wieder, nächstes Jahr… genau wie Federer.

Avant de vous quitter, j’aimerais remercier ce bon vieux Charles, qui depuis 70 ans me prête sa belle cathédrale !

Eh oui mes chers il est déjà temps de se dire au revoir. Mes pères-fouettards sont impatients de reprendre la route ; mais soyez sans crainte je veillerai sur vous, petits et grands, chaque jour, tout au long de l’année.

Uf wiederluege, auf Wiedersehen, meine lieben Kinder, Addio Bambini benedetti de mio cuore !

Au revoir, enfants bénis de mon cœur.

 

Saint-Nicolas 2018 : Cosimo Marietta

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos de la fête: